Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 février 2013 1 25 /02 /février /2013 10:20

tetsis.jpg

Follow this article here :        Cet article est publié sur Eklablog

Repost 0
Published by Dornac - dans Kiki Dimoula
commenter cet article
27 décembre 2012 4 27 /12 /décembre /2012 08:00

Ghyzis-Coquelicots.jpg

 

Autoconservation

Ce devait être le printemps,
car cette mémoire
arrive enjambant les coquelicots.
À moins que la nostalgie
dans sa hâte
n'ait méconnu le souvenir.
Tout se ressemble tant
lorsque la perte s'en empare.
Mais le souvenir peut être exact
le fond étranger
et les coquelicots empruntés
à une autre histoire,
mienne ou étrangère.
La réminiscence en est bien capable
par amour du beau et arrogance.

Mais ce devait bien être le printemps
car je vois des abeilles
voler autour de cette mémoire,
affectueuses et fidèles
se presser sur son calice.
À moins que ce ne soit l'orgasme
loi du passé,
mécanisme de l'irréitérable.
Et qu'il reste toujours quelque pollen
dans les choses finies
pour la pollinisation
de l'expérience, de la tristesse
et de la poésie.

Αυτοσυντήρηση

Θὰ πρέπει νὰ ἦταν ἄνοιξη
γιατὶ ἡ μνήμη αὐτὴ
ὑπερπηδώντας παπαροῦνες ἔρχεται.
Ἐκτὸς ἐὰν ἡ νοσταλγία
ἀπὸ πολὺ βιασύνη,
παραγνώρισ᾿ ἐνθυμούμενο.
Μοιάζουνε τόσο μεταξύ τους ὅλα
ὅταν τὰ πάρει ὁ χαμός.
Ἀλλὰ μπορεῖ σωστὴ νά εἶναι ἡ μνήμη
καὶ νά ῾ναι ξένο αὐτὸ τὸ φόντο,
νά ῾ναι παπαροῦνες δανεισμένες
ἀπὸ μιὰν ἄλλην ἱστορία,
δική μου ἢ ξένη.
Τὰ κάνει κάτι τέτοια ἡ ἀναπόληση.
Ἀπὸ φιλοκαλία κι ἔπαρση.

Ὅμως θὰ πρέπει νά ῾ταν ἄνοιξη
γιατὶ καὶ μέλισσες βλέπω
νὰ πετοῦν γύρω ἀπ᾿ αὐτὴ τὴ μνήμη,
μὲ περιπάθεια καὶ πίστη
νὰ συνωστίζονται στὸν καλύκά της.
Ἐκτὸς ἂν εἶναι ὁ ὀργασμὸς
νόμος τοῦ παρελθόντος,
μηχανισμὸς τοῦ ἀνεπανάληπτου.
Ἂν μένει πάντα κάποια γῦρις
στὰ τελειωμένα πράγματα
γιὰ τὴν ἐπικονίαση
τῆς ἐμπειρίας, τῆς λύπης
καὶ τῆς ποίησης.

   

Traduit du grec par Martine Plateau-Zygoumas,
in Du peu de monde et autres poèmes,
éditions de
La Différence, 1995.

ἀπὸ Το λίγο του κόσμου, 1971

 

Tableau en tête d'article de Nikolaos Ghyzis : Coquelicots
Νικόλαος Γύζης : Παπαρούνες

  Vos commentaires et mes réponses paraîtront un peu tardivement, merci de patienter.

Liens/Links


Prix européen de la littérature (biography in English /biographie en Français)

Le site de Michel Volkovitch:Traductions de poèmes de Kiki Dimoula par M. Volkovitch

La pierre et le sel: Autres poèmes de Kiki Dimoula en ligne

Extrait d'une conférence de M. Volkovitch (sur les difficultés de la traduction) avec Kiki Dimoula

English biography of Kiki Dimoula on wikipedia

      

Coquelicots--Nikolaos-Ghyzis.jpg Nikoalos Ghyzis : Coquelicots (2)
Νικόλαος
Γύζης: Παπαρούνες (2) 

 

Cet article est publié sur Eklablog

Repost 0
Published by Dornac - dans Kiki Dimoula
commenter cet article
15 décembre 2012 6 15 /12 /décembre /2012 08:00

BEBI-Lina.jpg

 

Dialogue entre moi et moi

Je t'ai dit :
– j'ai plié.
Et tu as dit :
– Ne sois pas triste.
Déchante tranquillement.
Calmement accepte de regarder
l'horloge arrêtée.
Désespère raisonnablement :
tu n'as pas oublié de la remonter
le temps pour toi ainsi s'écoule.
Et si par hasard
une aiguille soudain bouge
ne te risque pas à la joie.
Ce mouvement ne sera pas du temps.
Ce seront de faux serments d'espoir.
Descends sérieuse,
Détrône-toi sereine
de tes mille fenêtres.
Tu les as ouvertes sur un peut-être
et contente oublie-toi.
Ce que tu avais à dire
des automnes mélancoliques,
des mémoires, gouttières des amours,
de l'entre-tuerie des heures,
de la solvabilité des statues
ce que tu avais à dire
des hommes qui plient peu à peu,
tu l'as dit.

Διάλογος ανάμεσα σε μένα και σε μένα

Σοῦ εἶπα:
- Λύγισα.
Καὶ εἶπες:
- Μὴ θλίβεσαι.
Ἀπογοητεύσου ἥσυχα.
Ἤρεμα δέξου νὰ κοιτᾷς
σταματημένο τὸ ρολόι.
Λογικὰ ἀπελπίσου
πῶς δὲν εἶναι ξεκούρδιστο,
ὅτι ἔτσι δουλεύει ὁ δικός σου χρόνος.
Κι ἂν αἴφνης τύχει
νὰ σαλέψει κάποιος λεπτοδείκτης,
μὴ ριψοκινδυνέψεις νὰ χαρεῖς.
Ἡ κίνηση αὐτὴ δὲν θά ῾ναι χρόνος.
Θά ῾ναι κάποιων ἐλπίδων ψευδορκίες.
Κατέβα σοβαρή,
νηφάλια αὐτοεκθρονίσου
ἀπὸ τὰ χίλια σου παράθυρα..
Γιὰ ἕνα μήπως τ᾿ ἄνοιξες.
Κι αὐτοξεχάσου εὔχαρις.
Ὅ,τι εἶχες νὰ πεῖς,
γιὰ τὰ φθινόπωρα, τὰ κύκνεια,
τὶς μνῆμες, ὑδροροὲς τῶν ἐρώτων,
τὴν ἀλληλοκτονία τῶν ὠρῶν,
τῶν ἀγαλμάτων τὴν φερεγγυότητα,
ὅ,τι εἶχες νὰ πεῖς
γι᾿ ἀνθώπους ποὺ σιγὰ-σιγὰ λυγίζουν,
τὸ εἶπες.

   

Traduit du grec par Martine Plateau-Zygoumas,
in Du peu de monde et autres poèmes,
éditions de
La Différence, 1995.

ἀπὸ Το λίγο του κόσμου, 1971

 

En tête d'article, une oeuvre de Lina Bebi : Négociation (2011)
Λίνα Μπέμπη : Διαπραγμάτευση     

 

 

Liens/Links


Prix européen de la littérature (biography in English /biographie en Français)

Le site de Michel Volkovitch:Traductions de poèmes de Kiki Dimoula par M. Volkovitch

La pierre et le sel: Autres poèmes de Kiki Dimoula en ligne

Extrait d'une conférence de M. Volkovitch (sur les difficultés de la traduction) avec Kiki Dimoula

English biography of Kiki Dimoula on wikipedia

   Cet article est publié sur Eklablog

Repost 0
Published by Dornac - dans Kiki Dimoula
commenter cet article
19 juin 2012 2 19 /06 /juin /2012 07:00

Adamakos-2.jpg

Liens 

Excursion 

La mer de Scaramanga est amarrée,
épaisse. Des pétroliers
sort une noire fumée d'immobilité.
Admettons que tu existes.

Le parcours se détend pendu au regard.
Un nuage sale tache les routes d'en haut,
l'âme pure en bas est à nouveau remise.
Admettons que tu existes.

Le cheval restera attaché à l'arbre.
Ces nœuds en nombre dans ma tête,
ces liens en nombre.
Admettons que tu existes.

Dans le rétroviseur
un puits asséché se regarde.
La terre çà et là fraîchement creusée.
Le même soin
pour les morts et les semences.
La terre frissonne.
Admettons que tu existes.

À Mycènes exclamations et tombeaux.
Pierre torturée par le renom.
Passion bien née digne du souvenir.
Sur notre propre passion
nul visiteur ne viendra,
l'oubli, toujours affamé, l'attend.
Admettons que tu existes.

À Nauplie, un autre bateau blanc.
Pas tout à fait bateau et pas tout à fait blanc.
Admettons que tu existes.

Nous quittons les équivoques
pour entrer dans les roseaux,
les citronniers et les cyprès.
Image frugifère – je t'arrose.
Admettons que tu existes.

Au loin dans la montée
un chemin de fer noir s'essouffle.
Salut arrêté dans sa fuite.
Admettons que tu existes.
Comme l'eau abondante en des lieux inhabités.
Comme le tir adroit sur des oiseaux embaumés.
En trop.

 

Τα δεμνα 

Εκδρομή 

Ἡ θάλασσα τοῦ Σκαραμαγκᾶ εἶναι δεμένη,
πηχτή. Ἀπό τὰ πετρελαιοφόρα
βγαίνει μαῦρος καπνός ἀκινησίας.
Ἂς ποῦμε πὼς ὑπάρχεις.

Ἡ διαδρομή ξεχειλώνει κρεμασμένη στὸ βλέμμα.
Λερώνει τοὺς ἀπάνω δρόμους ἕνα βρώμικο σύννεφο,
ἡ καθαρή ψυχή κάτω ᾀναβάλλεται πάλι.
Ἂς ποῦμε πὼς ὑπάρχεις.

Τὸ ἄλογο θὰ μείνει δεμένο στὸ δέντρο.
Στὸ μυαλό μου πολλοί τέτοιοι κόμποι,
πολλά τέτοια δεσίματα.
Ἂς ποῦμε πὼς ὑπάρχεις.

Στοῦ αὐτοκινήτου τὸν καθρέφτη
κοιτάζεται ἕνα ξεροπήγαδο.
Στὴ γῆ εδῶ – εκεῖ κάτι φρεσκοσκαμμένο.
Ἡ ἴδια φροντίδα
γιὰ τοὺς νεκρούς καὶ γιὰ τοὺς σπόρους.
Ἡ γῆ αναρριγεῖ.
Ἂς ποῦμε πὼς ὑπάρχεις.

Στς Μυκνες πιφωνήματα κατφοι.
Π
τρα βασανισμνη πτφμη.
Π
θη πτζάκι καγι' ατξιοθύμητα.
Στ
δικά μας τπάθη
δ
ν θ' ρθεκανες πισκέπης,
τ
περιμένει λήθη, πεινασμένη πάντα.
ς πομε πς πάρχεις.

Στ
Ναύπλιο λλο να πλοο λευκό.
χι πόλυτα πλοο κι χι πόλυτα λευκό.
ς πομε πς πάρχεις.

φήσαμε τδιφορούμενα
κα
μπήκαμε σκαλαμιές,
σ
λεμονις κακυπαρίσσια.
Ε
κόνα πωροφόρα – σποτίζω.
ς πομε πς πάρχεις.

Μακρι
στν νηφόρα
κοντανασαίνει
νας μαρος σιδηρόδρομος.
Σ
ν γλιτωμς ποξεκουρδίστηκε.
ς πομε πς πάρχεις.
πως τπολνερσμέρη κατοίκητα,
πως τκαλσημάδι σπουλιβαλσαμωμένα.
Περιττά.

                                                                     
Traduit du grec par Martine Plateau-Zygoumas,
in Du peu de monde et autres poèmes,
éditions de La Différence, 1995.
         Κική Δημουλά, Το λίγο του κόσμου, 1971.

  Tableau de Yannis Adamakos.

Liens/Links


Prix européen de la littérature (biography in English /biographie en Français)

Le site de Michel Volkovitch:Traductions de poèmes de Kiki Dimoula par M. Volkovitch

La pierre et le sel: Autres poèmes de Kiki Dimoula en ligne

Extrait d'une conférence de M. Volkovitch (sur les difficultés de la traduction) avec Kiki Dimoula

English biography of Kiki Dimoula on wikipedia

   Cet article est publié sur Eklablog

Repost 0
Published by Dornac - dans Kiki Dimoula
commenter cet article
8 mai 2012 2 08 /05 /mai /2012 07:00

Edouardos Sakagian Apres l’enterrement

Haut les mains

À la chaleur qui te rend fou s'ajoute
l'asphyxie de ta propre saison.

Tu montes la garde – quels territoires ?
Le devoir inconnu te tape sur le crâne.
Une brise perdue
te frôle comme une balle.
Sans doute une rescapée de la bataille féroce
entre souhait et accomplissement.

Tu l'arrêtes enquêtes interroges
feuille de route – en express.
La respiration s'est allégée un peu
tu abandonnes la garde – quels territoires ?
Et lâches tes petites histoires
- attention, tu trahis le secret
tu vends la patrie pour un ça ne rapporte rien.

Tiens bon. Lève bien haut les promesses.
Ne marchande pas de fraîcheur collabo.
Bientôt va s'apaiser la guerre des ferveurs
le métabolisme tranquille va se rendre
aux ventilateurs vainqueurs – ni vu ni connu.

     

Ψηλά τα χέρια

Σὲ τρελαίνει ἡ ζέστη
σὺν ἡ ἀσφυξία τῆς δικῆς σου ἐποχῆς.

Φυλᾶς σκοπιὰ – ποιά ἐδάφη;
Σὲ χτυπάει κατακέφαλα τὸ ντάλα ἄγνωστο χρέος.
Καὶ περνάει δίπλα σου ξυστὰ
ὅπως σφαίρα κάποιο ἀδέσποτο ἀεράκι.
Θά 'χει ξεφύγει ἀπὸ τὴν ἄγρια μάχη
μεταξὺ εὐχῆς καὶ ἐκπλήρωσης.

Τὸ συλλαμβάνεις ἀνακρίνεις ἐρευνᾶς
φύλλο πορείας – ταχυτάτη.
Ἐν τῶ μεταξὺ κάπως διευκολύνεται ἡ ἀναπνοὴ
παρατᾶς τὴ σκοπιὰ – ποιά ἐδάδφη;
ἀρχίζεις ψοὺ ψοὺ ψοὺ τὰ μὺχια
- πρόσεχε, διαρρέεις μυστικὸ
πουλᾶς τὸ ἔθνος γιὰ ἕνα δὲ συμφέρει.

Κράτα. Ψηλά τὸ δέλεαρ.
Μὴν παζαρεύεις δοσίλογη δροσιά.
Ὅπου νά ' ναι θὰ κοπάσει πιὰ ὁ πόλεμος τῶν οἴστρων
θὰ συνθηκολογήσει ἤρεμος ὁ μεταβολισμὸς
νικητὲς οἱ ἀνεμιστήρες – ποιός μᾶς πιάνει.

                                                             
   
Traduction de Michel Volkovitch, Je te salue jamais,
Desmos, 1997.
  Κικὴ Δημουλᾶ, in Χαῖρε ποτέ.

 

Tableau en tête d'article d'Edouardos Sakagian (Εδουάρδος Σακαγιάν) : Après l’enterrement.

 

Liens/Links

Prix européen de la littérature (biography in English /biographie en Français)

Le site de Michel Volkovitch:Traductions de poèmes de Kiki Dimoula par M. Volkovitch

La pierre et le sel: Autres poèmes de Kiki Dimoula en ligne

Extrait d'une conférence de M. Volkovitch (sur les difficultés de la traduction) avec Kiki Dimoula

English biography of Kiki Dimoula on wikipedia

  Cet article est publié sur Eklablog

Repost 0
Published by Dornac - dans Kiki Dimoula
commenter cet article
6 novembre 2010 6 06 /11 /novembre /2010 17:40

---------------1.JPG

 

Défense aérienne

Le calme absolu en moi

met toujours ses pantoufles à tout hasard.

Des désirs logent à l'étage en dessous.

Bien sûr ils déclarent être sourds.

Les illusions déclarent être aveugles

mais elles te flairent te voient

derrière leurs lunettes noires

elles te mettent

à nu pour les avoir crues.

Tu ne les as pas crues. Elles t'émeuvent aveuglément

jouant leur musique assises

à l'un de tes fructueux passages ombragés

elles t'émeuvent aveuglément grattant

leurs vieux succès car la crédulité jamais

ne cesse d'être à la mode.

 

Eh bien qu'ils gardent à tout hasard

leurs boules dans les oreilles

mes gestes prompts à s'émouvoir.

 

En tous cas préférez les morts.

Préférez les morts

s'il vous faut prendre une erreur en pitié.

Eux du moins ne sont pas de passage.

 

Αεράμυνα

Καλού κακού φοράει πάντα τις παντόφλες της

η απόλυτη ησυχία εντός μου.

Κάτω από μένα κατοικούνε πόθοι.

Βέβαια δηλώνουν κουφοί.

Τυφλές δηλώνουν και οι πλάνες

αλλά σε μυρίζονται σε βλέπουν

πίσω απο τα μαύρα τους γυαλιά

σε απογυμνώνουν που τις πίστεψες.

Δεν τις πίστεψες. Τυφλά σε συγκινούν

αυτοί οι οργανοπαικτες καθισμένοι

σε κάποιο σκιερό προσοδοφόρο πέρασμά σου

να γρατζουνίζουν τα παμπάλαια σουξέ τους,

τυφλά σε συγκινούν ποτέ δεν πέφτει

η μόδα του ευάλωτου.

 

Γι'αυτό καλού κακού ας φορούν

ας φορούν τις ωτασπίδες τους

οι ευσυγκίνητες κινήσεις μου.

 

Πάντως να προτιμάτε τους νεκρούς.

Να προτιμάτε τους νεκρούς

αν είναι ανάγκη να ελεήσετε μιά πλάνη.

Τουλάχιστον δεν είναι διόλου περαστικοί.

 

 

-cumemini5.jpg

in Je te salue jamais (Χαίρε Ποτέ), 1988.  Traduction du grec de Michel Volkovitch in Anthologie de la poésie grecque contemporaine, Gallimard, 2007.   in Χαίρε Ποτέ, 1988

 

Merci beaucoup à Fanny (voir commentaires) de m'avoir retrouvé le texte original en grec.

 

Tableau en tête de page de Παύλος Χαμπίδης (Pavlos Habidis).

 

Liens/Links

 

Prix européen de la littérature (biography in English /biographie en Français)

Le site de Michel Volkovitch:Traductions de poèmes de Kiki Dimoula par M. Volkovitch

La pierre et le sel: Autres poèmes de Kiki Dimoula en ligne

Extrait d'une conférence de M. Volkovitch (sur les difficultés de la traduction) avec Kiki Dimoula

English biography of Kiki Dimoula on wikipedia

  Cet article est publié sur Eklablog

Repost 0
Published by Dornac - dans Kiki Dimoula
commenter cet article
24 juin 2010 4 24 /06 /juin /2010 06:00

-------------------1968-.JPG

Passe-partout


J'ouvre les fenêtres de la photo
pour l'aérer. Elle est restée fermée longtemps
comme tant de vieilles saisons de campagne.

Tu es au balcon. Dans ta vieille pose
avantageuse ; debout ; portant l'uniforme terrestre
ajusté, coloré des surfaces ; pour toit de tuiles
le gros blouson gonflé du pin,
rapiécé de morceaux de mer
aux endroits où se déchirent les branches
en jouant avec les grands vents.
Les jardins marée montante
atteignent les poteaux télégraphiques
et aux fils sont pendus des citrons
lampions de fête encore verts.

Comme un drapeau tu descends le soleil.
Tu lèves la tente en écrasant
des fleurs de toile. Impatiemment tu fais tourner
le mouvement comme si l'ombre
était plus rare que tout.

Jusqu'ici la photo reste raisonnable.

Et me voici, apportée par quelle paranoïa
sur l'image ; comme en chirurgie esthétique.
J'avais beau dès le début
posséder avec toi la marée, les jardins
assise un peu derrière toi
dans un de mes sourires, pliant très délassant
on dirait
que je viens de m'adjoindre à la photo.
Mon visage d'aujourd'hui, long regard noir
dont la queue traîne sur le balcon
comme si c'était moi, qu'invitent
les ténèbres officielles.
Sans souffle je me tends
comme pour t'éloigner de la tente afin
de t'éviter un autre
bloc d'ombre sur la tête.
Tu es déjà si peu solaire.

Comme elle s'est bien mise à jour, la photo.
Et le vrai temps, devenu temps de papier.
Quelle familiarité dans le discours
de la douleur aux objets insensibles.
Que sont-ils de plus profond, ceux-là?

Peut-être certaines vies antérieures
d'êtres sensibles qui dès la première souffrance
récidivent ?

   

Passe-partout


Ανοίγω τα παράθυρα της φωτογραφίας
ν’ αεριστεί. Έμεινε καιρό κλεισμένη
όπως πολλά εξοχικά παρελθόντα.

Είσαι στο μπαλκόνι. Με την καλή παλιά σου
στάση. Όρθιος. Φοράς την έγχρωμη επίγεια
εφαρμοστή στολή των επιπέδων: μια κεραμιδένια
στέγη το φουσκωτό μπουφάν του πεύκου,
μπαλωμένο μ’ ενδιάμεση θάλασσα
στα μέρη που σκιστήκαν τα κλαδιά
παίζοντας με δυνατούς ανέμους.
Είναι σε παλίρροια τα περιβόλια
έχουν ανέβει ως τα τηλεγραφόξυλα
και κρέμονται λεμόνια στα καλώδια
άγουρα εορταστικά γλομπάκια.

Κάνεις υποστολή ηλίου.
Ανεβάζεις την τέντα συνθλίβοντας
πάνινα λουλούδια. Ανυπόμονος περιστρέφεις
την κίνηση σα να’ ναι ο ίσκιος το δυσεύρετο.

Ως εδώ λογικά συμπεριφέρεται η φωτογραφία.

Ώσπου εμφανίζομαι εγώ, παρανοϊκά νεόφερτη
στην εικόνα. Σαν με πλαστικήν αφαίρεση.
Ενώ ήμουν μαζί σου εξ αρχής
κοινοκτήμων της παλίρροιας και των περιβολιών
λίγο πιο πίσω από σένα καθισμένη
σ’ ένα πολύ αναπαυτικό pliant μειδίαμά μου
μοιάζει τώρα
σαν μόλις να προστέθηκα στη φωτογραφία.
Με σημερινό το πρόσωπό μου, μαύρο βλέμμα
μακρύ σέρνεται η ουρά του χάμω στο μπαλκόνι
λες πως κάλεσε εμένα το επίσημο σκοτάδι.
Τείνομαι άπνους σα να θέλω
να σε απομακρύνω από την τέντα
μη σου πέσει κι άλλο
νταμάρι ίσκιου απάνω σου.
Αρκετά ανήλιος έγινες.

Πως ενημερώθηκε η φωτογραφία.
Χρόνος αληθινός σε χρόνο χάρτινο πως μπήκε.
Με ποιάν οικειότητα η οδύνη
μίλησε στην απάθεια των αψύχων.
Άραγε τι βαθύτερο να είναι αυτά τα άψυχα.

Μήπως τίποτα ζωές προηγούμενες εμψύχων
που με την πρώτη επώδυνη ευκαιρία
υποτροπιάζουν;

Traduit du grec par Michel Volkovitch, in Anthologie de la poésie grecque contemporaine, Gallimard, 2007.                                                                                      


Painting at the top of the article / Tableau en tête d'article :
                                                Ο Δημήτρης Μυταράς
, Ανθολογία (1968).

                                               
Dimitris Mytaras, Anthologie (1968).

Liens / Links

Prix européen de la littérature (biography in English /biographie en Français)

Le site de Michel Volkovitch:Traductions de poèmes de Kiki Dimoula par M. Volkovitch

La pierre et le sel: Autres poèmes de Kiki Dimoula en ligne

Extrait d'une conférence de M. Volkovitch (sur les difficultés de la traduction) avec Kiki Dimoula

English biography of Kiki Dimoula on wikipedia  

Autres poèmes de Kiki Dimoula sur ce blog

  Cet article est publié sur Eklablog

Repost 0
Published by Dornac - dans Kiki Dimoula
commenter cet article
5 mai 2010 3 05 /05 /mai /2010 18:06

gunarop-zeygari

 

La poétesse grecque Kiki Dimoula (née en 1931) a reçu cette année à Strasbourg le Prix  européen de la littérature 2009.

Je vous propose ici un poème traduit en Français, mis en musique par Kostas Parisis et chanté (en grec) par Manos Xydous.

 

 

Jamais mot ne fut dit 

sur toi dans mes désirs. 

Mes rêves 

ne t'ont jamais prédit. 

Mes pressentiments

jamais rencontré.

Ni mon imagination.

                 Et pourtant

à un moment non identifié

je t'identifie en moi

tel un sentiment déjà prêt.

 

Για σένα στις επιθυμίες μου

λόγος δεν γίνεται ποτέ.

Δεν σε προέβλεψαν ποτέ

τα όνειρά μου

Οι προαισθήσεις μου

ποτέ δεν σε συνάντησαν.

Ούτε η φαντασία μου.

                 Κι όμως

μια ανεξακρίβωτη στιγμή

σ`εξακριβώνω μέσα μου

ένα έτοιμο κιόλας αίσθημα.
 
                                                                                           
 

Traduit du grec par Martine Plateau-Zygoumas,
in Du peu de monde et autres poèmes,
éditions de
La Différence, 1995.

     Texte extrait de
Deux petits poèmes pour une énigme et une rue
,
issu du recueil Sur les tracesΕπί τα ίχνη), 1963.
 

 

 

De mes désirs pour toi

Jamais une seule parole.

Jamais ne t'ont prédit

mes rêves.

Mes intuitions

ne t’ont jamais croisé

ni même mes phantasmes

Et à un moment insondable

je te sonde en moi

d’un sentiment déjà prêt.

 

In my desires for you

no speech is ever been said.

My dreams

never predicted you

My intuitions

never did meet you.

Neither my fantasy did too.

But on an unidentified moment

I identify in me

an already formed feeling.

 

 

 

     

 

  
                   Traduction personnelle (2010) *   English translation/
Traduction anglaise : panosx
 

 

* Autres propositions de traduction très bienvenues (voir commentaires).

 

Tableau (ci-dessus)/ Painting (up): Γεώργιος Γουναρόπουλος, Ζευγάρι
                                               Georgios Gounaropoulos, Couple
.


Manos Xydous en duo avec Mariana Gherasimidou
Μάνος Ξυδούς kai Μαριάννα Γερασιμίδου

Liens / Links


Prix européen de la littérature (biography in English /biographie en Français)

Le site de Michel Volkovitch:Traductions de poèmes de Kiki Dimoula par M. Volkovitch

La pierre et le sel: Autres poèmes de Kiki Dimoula en ligne

Extrait d'une conférence de M. Volkovitch (sur les difficultés de la traduction) avec Kiki Dimoula

English biography of Kiki Dimoula on wikipedia

  
Cet article est publié sur Eklablog

Repost 0
Published by Dornac - dans Kiki Dimoula
commenter cet article

Me Contacter

  • : Αχ Ελλάδα σ'αγαπώ- Greece-
  • Αχ Ελλάδα σ'αγαπώ- Greece-
  • : Une autre vision de la Grèce.*Another vision of Greece (declaration of love to Greece)*
  • Contact


Le titre et l'auteur de l'image en début d'article sont indiqués en orange en milieu ou bas de page
Si les images n'apparaissent pas de suite, cliquez sur "actualiser".
 

NO-PUB-Zoom.gif

26/08/2014 De retour de vacances ce blog est couvert de publicités sans le consentement de l'auteur. Le blog continue sur EKLABLOG à l'adresse suivante : http://dornac.eklablog.com/

Since the 26th of august 2014, this blog is closed because of the adverts put on without the agreement of the author. Follow this blog on  :

 

ψάρια

 
Move your mouse and
feed them with clicks.

~~ .. ><((°>