Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 juin 2012 5 15 /06 /juin /2012 17:15

gizis-kryfo-skoleio.jpg

Le grand poète grec Kostis Palamas (1859-1943) a été traduit deux fois (à ma connaissance) par Eugène Clément. Voici un extrait de l'un de ses recueils...

Follow this article here
Cet article est publié sur Eklablog

Partager cet article

Repost 0
Published by Dornac - dans Kostis Palamas
commenter cet article

commentaires

FANNY 16/06/2012 23:24


En grec, c'est ΚΩΣΤΗΣ ΠΑΛΑΜΑΣ !


ΚΩΣΤΗΣ est le diminutif de ΚΩΝΣΤΑΝΤΙΝΟΣ .


CONSTANTIN en francais, donc : Costis Palamas :-))

Dornac 17/06/2012 16:57



Les deux orthographes existent. J'avais noté les deux. L'orthographe des noms grecs est variable. Par exemple, je croyais qu'en français on ne disait que Cavafis (et les Anglais Cavafy), et je
viens de trouver, aujourd'hui même, au marché de la poésie, un ouvrage en français avec le nom Cavafy comme en anglais.



lizagrèce 16/06/2012 22:20


Le fait qu'on les considère comme des Grecs puisqu'ils  le sont mais on les perçoit comme de sGrecs de seconde zone

Dornac 17/06/2012 16:59



En résumé, les Gitans ont la nationalité grecque. C'est moi qui me suis mal exprimée. Ma copine de Thessalonique avait dû me dire la même chose.



pascal 16/06/2012 14:57


J'ai été un peu interloqué par la présentaion du poème: je connais Palamas, essentiellement de nom, comme une grande référence culturelle en Grèce, aussi méconnu en dehors que son ami Sikélianos,
et c'est bien dommage. Je savais que Palamas  participait de ce grand mouvement qui, en plus du choix  de la langue démotique, remettait en cause l'orthographe ordinaire (comme Jean
Psichari). Mais cette disparition des espaces entre certains mots, créant des syntagmes article/nom par exemple, me paraissait aller au delà de ce à quoi je m'attendais de la part de gens qui ont
fortement pesé pour une réforme de la langue.


Je suis allé vérifier aux sources... Dans cette
version monotonique, le fragment que vous avez publié se trouve entre le milieu de la page 74 et le tout début de la page 76. Ouf! J'ai retrouvé mes espaces, ça fiche un coup vous savez...


En parcourant (rapidement) les 75 premières pages à la recherche de l'extrait, j'ai eu le sentiment d'une langue très accessible, ça devrait tenter un traducteur...

Dornac 16/06/2012 18:52



Je vais revérifier pour la ènième fois et corriger. Il reste toujours des erreurs, oui. Ce n'est pas l'orthographe c'est juste l'espacement (j'ai copié/collé sur le site en ligne page 66-67 et ça a posé de gros problèmes car tout était désossé).



lizagrèce 16/06/2012 13:00


Non ! c'est faux ... On les "considère " comme grecs - bien sûr !  puisque les 3/4/ sont Grecs et les hommes font leur service militaire ...


Mais, certes, si on le pourchasse pas on les laisse vivre hors de la société : illétrisme - problèmes sanitaires et de malnutrition ... C'est le tiers-monde au milieu de nous ... et chaque clan
reste sur son "quant-à-soi"


Les tziganes (oiu gitans) eux de leur côté, à par quelques-uns qui ont réussi à être commerçants restent en dehors de la société grecque et refusent de scolariser leurs enfants ce qui fait que
rien n'avance.


A noter aussi que les gitans sont là depuis le Moyen-Age - ils venaient d'Inde - dont ils continuent à perpétuer le système des castes


Bref ! rien n'a bougé depuis.... Ces deux mondes se cotoient dans la pire des indifférences et quand on parle du problème c'est comme quand on parle de l'Eglise : sujet tabou ...

Dornac 16/06/2012 19:18



Qu'est-ce qui est faux? On dit la même chose. Merci pour les infos supplémentaires.



miriam 16/06/2012 09:28


merci de nous faire connaître ce poète

Dornac 16/06/2012 10:16



Malheureusement, je ne vais pas pouvoir alimenter beaucoup cette rubrique puisqu'on ne trouve pas facilement dans le commerce de traduction française.



lizagrèce 15/06/2012 21:29


Il continuent dêtre (ici) - les tziganes - nus - réprouvés - ...


Démuinis de tout,  mais et ne voulant pas être autre chose que des gens du voyage ...

Dornac 16/06/2012 10:18



Une amie grecque de Thessalonique me disait qu'en Grèce, on les considérait comme des grecs (pas les gens racistes, évidemment). Ils étaient venus dans un café de la banlieue de Thessalonique
nous faire un concert sur mesure, en close-up comme diraient les magiciens. C'était une belle soirée.



Me Contacter

  • : Αχ Ελλάδα σ'αγαπώ- Greece-
  • Αχ Ελλάδα σ'αγαπώ- Greece-
  • : Une autre vision de la Grèce.*Another vision of Greece (declaration of love to Greece)*
  • Contact


Le titre et l'auteur de l'image en début d'article sont indiqués en orange en milieu ou bas de page
Si les images n'apparaissent pas de suite, cliquez sur "actualiser".
 

NO-PUB-Zoom.gif

26/08/2014 De retour de vacances ce blog est couvert de publicités sans le consentement de l'auteur. Le blog continue sur EKLABLOG à l'adresse suivante : http://dornac.eklablog.com/

Since the 26th of august 2014, this blog is closed because of the adverts put on without the agreement of the author. Follow this blog on  :

 

ψάρια

 
Move your mouse and
feed them with clicks.

~~ .. ><((°>