Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 avril 2012 3 25 /04 /avril /2012 05:15

Partager cet article

Repost 0
Published by Dornac - dans Nikos Gatsos
commenter cet article

commentaires

zozefine 10/06/2013 19:30


paqs ritsos ! GATSOS. je suis crétine, pardon ! corrigez si vous pouvez ! merci

Dornac 10/06/2013 22:14



Ah là, je comprends... mais je ne peux pas changer les commentaires (heureusement pour ceux qui commentent).


Juste une chose pour la vérole : c'est la petite vérole, quand même ! Les Grecs NE SONT PAS FASCISTES. Le pays est fragilisé par la crise, à chaque crise, et c'est pareil en France, les fachos
remontrent leur nez et deviennent violents, parce que les hommes politiques sont mous et n'ont pas le soutien du peuple pour se sentir forts. Alors les barjots qui ne craignent ni le ridicule, ni
le risque de se tromper, bombent le torse en jouant aux super-héros (et les super-héros sont racistes, apparemment).


Merci beaucoup pour le lien vers cet article.


re-merci pour ce commentaire qui permet de remettre mon post dans la rubrique commentaire de l'accueil!



zozefine 10/06/2013 19:28


en grèce, une enseignante de musique fait étudier dans une classe de primaire une chanson hyper connue (croit-on) de l'immense
poète ritsos et du non moins immense compositeur xatzidakis, le genre d'oeuvres qui (croit-on) est ancré bien profond dans le coeur de tout grec, qui fait partie du patrimoine culturel
(croit-on), que tout le monde (croit-on) se rappelle -
KEMAL, elle s'appelle la chanson, kemal. vous me voyez venir, dans cette grèce vérolée par l'aube dorée ?
pour savoir la suite
http://balkans.courriers.info/article22624.html


merci pour ce chouette blog, je reviendrai visiter avec plaisir !



Dornac 10/06/2013 22:15



Merci pour ce commentaire. J'allais dire : Ritsos? et j'ai vu à temps votre rectification...



FANNY 01/05/2012 16:09


Finalement c'est Manos Hadjidakis qui met fin a nos discussions sur Kemal !!!


FANNY.

Dornac 01/05/2012 18:51



Oui. C'est une réponse "équilibrée" qui répond aussi à ma question.



Dornac 01/05/2012 12:26


Au temps pour moi (et mea culpa), j'ai trouvé une citation de Manos Hadjidakis qui me contredit (sauf au début où il parle de la mémoire de ce nom, de son importance). Il y a une allusion aux
Turcs de toutes façons et à l'histoire séculaire entre l'Empire ottoman et la Grèce.
J'ai traduit la citation grosso modo à la fin:
Στη Νέα Υόρκη το χειμώνα του ΄68, συνάντησα ένα νέο παιδί είκοσι χρονών που το λέγανε Κεμάλ. Μου τον γνωρίσανε. Τί μεγάλο και φορτισμένο από μνήμες όνομα για ένα τόσο όμορφο και νεαρό αγόρι,
σκέφθηκα. Είχε φύγει απ΄ τον τόπο του με πρόσχημα κάποιες πολιτικές του αντιθέσεις. Στην πραγματικότητα, φαντάζομαι, ήθελε να χαθεί μέσ΄ στην Αμερική. Του το είπα. Χαμογέλασε.
-Δέχεστε να σας ξεναγήσω;
Αρνήθηκε ευγενικά. Προτιμούσε μόνος.
Κι έτσι σαν γύρισα στο σπίτι μου τον έκανα τραγούδι, μουσική.
Ο Γκάτσος εκ των υστέρων, γράφοντας τους στίχους στα ελληνικά, τον έκανε Άραβα πρίγκιπα να προστατεύει τους αδυνάτους. Κάτι σαν μια ταινία του ΄Ερολ Φλυν του ΄35.
Η Πελοπόννησος (καταγωγή του Γκάτσου), από τη φύση της αδυνατεί να κατανοήσει την αμαρτωλή ιδιότητα των μουσουλμάνων Τούρκων, που μοιάζουν σαν ηλεκτρισμένα σύννεφα πάνω απ΄ τον Έβρο, ή σαν
χαμένα και περήφανα σκυλιά.
Το μόνο που αφήσαμε ανέπαφο στα ελληνικά είναι εκείνο το «Καληνύχτα Κεμάλ». Είτε πρίγκιπας Άραψ είτε μωαμεθανός νεαρός της Νέας Υόρκης, του οφείλουμε μια «καληνύχτα» τέλος πάντων, για να
μπορέσουμε να κοιμηθούμε ήσυχα τη νύχτα. Χωρίς τύψεις, χωρίς άχρηστους πόθους κι επιθυμίες. Κατά πως πρέπει σ΄ Έλληνες, απέναντι σ΄ ένα νεαρό μωαμεθανό- όπως θα έλεγεν κι ο φίλος μας ο ποιητής ο
Καβάφης.


En français :



Dornac 01/05/2012 12:34



En français :
À New York, pendant l'hiver de 1968, j'ai rencontré un jeune Kemal de 20 ans. Quelqu'un l'a présenté à moi. Que de lourds souvenirs chargent le nom de ce si jeune et beau garçon, ai-je
pensé ! Il avait quitté son pays pour des raisons politiques. En réalité, j'ai imaginé qu'il voulait se perdre en Amérique. Je le lui ai dit et il a souri. « tu veux que je te fasse
visiter ? »
Il a poliment refusé. Il a préféré être seul.
Et ainsi quand je suis retourné chez moi, je l'ai transformé en chanson, en une musique.
Plus tard, Gatsos, écrivant les textes en grec, a fait de lui un prince arabe qui défend le faible. Une sorte d'Errol Flynn de 1935.
Les gens du Péloponnèse, d'où vient Gatsos, par nature ne peuvent pas comprendre les qualités des Turcs musulmans, comme des nuages électrifiés au-dessus de la rivière Evros, ou des chiens
perdus et fiers.
La seule chose que nous avons laissée intacte c'est le « bonne nuit, Kemal ». Qu'il soit un prince arabe ou un jeune musulman à New York, nous lui devons une « bonne
nuit », de sorte que nous puissions aussi dormir paisiblement la nuit. Sans regrets, sans désirs inutiles, comme devraient le faire les Grecs à l'égard d'un jeune musulman – comme l'aurait
dit notre ami le poète Cavafis.


J'espère que cette citation de Manos Hadjidakis est juste. Elle vient de ce forum.



FANNY 25/04/2012 22:57


Moi, non plus, je ne vois pas d'allusion avec Attaturk  !


Je suis etonnee par les connaissances de Pascal :-O , il est admirable !!!


FANNY.

Dornac 26/04/2012 01:34



Je me défends jusqu'au bout : Symboliquement (évidemment ce n'est pas la vie de Kemal)... pourquoi avoir choisi un nom aussi marqué même si c'est commun?



pascal 25/04/2012 17:59


Kamil, Kamal, Kamel, Kemal, Cemil, Gamal, Djamel, etc... est une des appellations du Prophète : le parfait, l'accompli, l'achevé / la plénitude. 


Je crois me souvenir que Mustapha Kemal disait de l'Islam que c'était une religion de nomades analphabètes, ce qui n'est pas vraiment un compliment...


Je ne "sens" pas l'allusion à Attaturk, qui n'a pas non plus connu de destin comparable au personnage de la chanson. 


(Quant au regard profondément humain et compatissant de Kemal, c'était une boutade...)

Dornac 25/04/2012 18:10



Soit (j'en tiens compte).



pascal 25/04/2012 13:41


La "grande Idée" peut effectivement hérisser le poil. Dans le même temps, la Grèce a mis plus de cent ans à établir son territoire actuel , héritage de son dépeçage séculaire.


Des populations ont été massacrées et déportées, ceux d'Ionie, ceux du Pont, et plus récemment les Chypriotes, et leurs droits bafoués...


Les Albanais, les Kurdes vivent toujours le même problème, ce qui n'incite pas au pacifisme. Le droit du fait accompli dans ce domaine est toujours insupportable.


 

Dornac 25/04/2012 17:09



C'est le nationalisme qui hérisse le poil à cause des racismes divers qu'il entretient.


On peut préférer le patriotisme au nationalisme, peut-être ?



pascal 25/04/2012 13:26


Je crois qu'il faut plutôt traduire Στην ανατολή par "En orient", l'Anatolie n'est ici pas concernée...


Jolie chanson de Théodorakis, chantée par Kazantzidis ou par Glikéria

Dornac 25/04/2012 17:06



Oui, c'est vrai que Mossoul et Bassorah sont en Irak, "anatoli" signifie "est" mais pourquoi pas puisqu'il s'agit de Kemal (c'est la seule raison qui m'a décidée)?


Merci pour cette remarque, je vais changer quand même, par soucis de clarté.


Par ailleurs, est-ce que "kemal" a une autre signification ? (ce qui vous donnerait totalement raison). Je me pose la question du coup... Si c'est juste un prénom comme un autre, pourquoi avoir
choisi celui-là qui est très marqué et symbolique ?



pascal 25/04/2012 13:06


Moui, ouvrir la page sur le visage de Mustapha Kemal, certes natif de Salonique, ce qui justifierait à la rigueur sa présence, ça jette un froid. (D'ailleurs, avez vous remarqué la bienveillance
et l'humanité de ce portrait officiel ? -même sur les photos, il a de toutes façons ce regard d'exalté-)


Au crédit du personnage, ses valeurs républicaines, son mépris pour l'endoctrinement religieux, mais à son débit, tant de choses...


Un élément étrange et intéressant, certains disent qu'il est issu du groupe des Dönme, ces Juifs sectateurs du "faux prophète" Sabbetaï Tzvi, convertis au 18ème siècle à l'Islam, mais jamais oublieux de leurs origines. Leur objectif en se
convertissant (Cf le roman de Isaac Bashevis-Singer  "La corne du bélier") était d'obliger Dieu à réagir et à envoyer le Messie en constatant la totale dégénérescence du peuple élu. Dans le
même esprit, ils se livraient à la débauche...


J'ai discuté à Haïfa avec un vieux bonhomme(juif) dont le père, ébéniste, avait un jour été convoqué à Smyrne (bon, Izmir...) pour aménager un appartement où allait séjourner Attaturk.
Normalement, il devait être gardé en otage tout le long du séjour du "Père" pour garantir qu'il n'avait pas piégé l'appartement en y cachant une bombe ou autre chose. Attaturk, m'a raconté ce
vieux bonhomme, est intervenu pour lui permettre d'être libéré quand même: il lui a fait jurer , en utilisant des formules que seuls connaissent les familiers du judaïsme, qu'il n'avait pas posé
de bombe. C'était pour lui la preuve qu'il était un juif converti. Ce qui ne confirme pas nécessairement la version d'Attaturk Dönme, parce qu'il est né et a vécu à Salonique, ville où les Juifs
étaient culturellement dominants, jusqu'à ce que les nazis les anéantissent presque tous.


Encore une concession: Les Juifs n'ont pas eu à souffrir sous le Kemalisme...


Bon, par ailleurs je ne trouve pas du tout  que la chanson soit une allusion à Mustapha Kemal.


Je sais que vous ne l'appréciez guère, mais cette version est quand même pas mal.

Dornac 25/04/2012 17:13



Non, je ne trouve pas ce portrait bienveillant. Je le trouve inquiétant. Inquiétant et beau. C'est pour ça que je l'ai choisi.


La chanson se veut universelle (anti-guerre) mais j'y vois une ironie à l'égard de Kemal: un homme qui se donne de bonnes intentions pour faire la guerre et qui fait des promesses qu'il ne peut
tenir (la révolution est toujours une grande promesse). Un bel homme pour une belle idée, inquiétant pour la réalité de ses actes (pour revenir au lien entre l'image et le texte).


Merci pour votre témoignage.



Ibenichou 25/04/2012 10:52


la "grande idée" comme il est dit ici, consistait à participer au dépeçage de feu l'empire ottoman.il est concevable que les Turcs ne se soient pas laissés faire.


Même si tout ça s'est accompagné d'horreurs.

Dornac 25/04/2012 12:17



Bien sûr, avec pour argument que les zones concernées appartenaient à l'empire byzantin qui avait précédé l'empire ottoman.



Me Contacter

  • : Αχ Ελλάδα σ'αγαπώ- Greece-
  • Αχ Ελλάδα σ'αγαπώ- Greece-
  • : Une autre vision de la Grèce.*Another vision of Greece (declaration of love to Greece)*
  • Contact


Le titre et l'auteur de l'image en début d'article sont indiqués en orange en milieu ou bas de page
Si les images n'apparaissent pas de suite, cliquez sur "actualiser".
 

NO-PUB-Zoom.gif

26/08/2014 De retour de vacances ce blog est couvert de publicités sans le consentement de l'auteur. Le blog continue sur EKLABLOG à l'adresse suivante : http://dornac.eklablog.com/

Since the 26th of august 2014, this blog is closed because of the adverts put on without the agreement of the author. Follow this blog on  :

 

ψάρια

 
Move your mouse and
feed them with clicks.

~~ .. ><((°>